Site des AOP Huile et Olive de Nice
Accés plateforme qualisud
Vous êtes producteur, vous souhaitez faire vos déclarations de récolte, de fabrication ou de revendication en ligne, suivez le lien ci-dessous.
Les Cahiers des Charges
Vous trouverez ci-dessous, les nouveaux CDC de l' AOP "Huile d'Olive de Nice" et "Olive de Nice" approuvés fin 2015 par l'UE
Les Plans de Contrôle
Les Plans de Contrôle ont pour objet d’organiser le contrôle des cahiers des charges des AOP « Huile d’olive de Nice et « Olive de Nice ».

Chaque opérateur doit en prendre connaissance.
Les dégustations
Vign_formation20100812-4b

Les séances de Dégustation Diagnostic Conseil

Elles sont organisées de façon régulière tout au long de l’année par le SION ; l'objectif est de donner aux opérateurs un avis sur leur produit (huile, olive et pâte) avant la mise en marché d'un lot en Appellation.
La présentation des lots est volontaire. Le but est de mettre en évidence la typicité et la qualité des produits "Huile et Olive de Nice".
Les dégustations sont réalisées par un jury de professionnels agréés par l'INAO sur proposition du SION. Ce jury opère à partir des fiches de notation « produit ». Lorsqu’un lot est jugé « défavorable », les membres du jury donnent un commentaire détaillé ce qui permet à l’opérateur de mettre en œuvre des actions correctives.

Ce que coûte l'AOP...
Cotisations SION + Frais de contrôle Qualisud (TTC) payés par le producteur :

Pour une bouteille d'Huile d'olive de  75 cl = 0,109 + 0,098 = 0,20 €

Pour un bocal d'Olives de 220 g = 0,037 + 0,010 = 0,048 €

Pour un bocal de Pâte d'olive de 120 g = 0,020 + 0,006 = 0,025 €
Pour l'environnement
Vign_22092009_002b

Cette démarche a déjà permis la remise en état de parcelles laissées à l’abandon depuis longtemps ; en ce sens, elle participe à l’entretien du patrimoine oléicole départemental. La rénovation et la protection des olivaies dans le moyen pays, c’est également la possibilité de maintenir une économie locale et de lutter contre la désertification ; la culture de l’olivier constitue sur certains terrains fragilisés l’unique alternative à l’abandon des terres.

L’oléiculture constitue aussi une protection du milieu contre l’érosion grâce à l’aménagement en restanques. De plus, les vergers oléicoles sont des coupe-feux bien utiles dans notre département.

Des aides aux oléiculteurs
Le Conseil Départemental aide les oléiculteurs :

-aide départementale à la création de petits ateliers de transformation agro-alimentaire
-aide à la taille des oliviers (restructuration)
-aide à l'irrigation des parcelles
-aide à l'acquisition de matériel destiné a l'entretien, la rénovation des oliviers ou spécifiques aux traitements et conditionnement des produits oléicoles

Contact : Conseil Départemental des Alpes-Maritimes
Direction des relations institutionnelles et de l’économie
Section développement rural
BP. 3007
06201 Nice Cedex 3
Tél : 04.97.18.67.31
Fax : 04.97.18.79.28
Comment obternir l'AOP ?
Vign_fete_23_mai_2010_006b

Pour intégrer la démarche de l’AOP, chaque opérateur doit prendre contact avec l’ODG (Organisme de Défense et de Gestion), c'est-à-dire le Syndicat Interprofessionnel de l’Olive de Nice. Ce premier contact permet de se familiariser avec la démarche de qualité, de comprendre les conditions décrites dans le cahier des charges et le plan de contrôle.

Les oléiculteurs et transformateurs qui souhaitent s'engager dans la démarche pour obtenir l'AOP "Olive de Nice" et / ou l'AOP "Huile d'Olive de Nice" doivent tout d’abord s’identifier et identifier leur verger.
Il s’agit de se déclarer officiellement comme opérateur des AOP "Olive de Nice" et/ou "Huile d'Olive de Nice" et de remplir un formulaire d’identification, puis de remplir une demande d'identification du verger, car seuls les vergers identifiés dans l'aire d'appellation et figurant sur l'annuaire établi par l'INAO peuvent produire des olives destinées à l'élaboration des produits pouvant bénéficier de l'appellation. Elle doit être renouvelée au maximum tous les cinq ans.
C’est le SION qui fournit ses imprimés et vous aide à les remplir.
Chaque opérateur devient alors adhérent de l’ODG.
La demande d’identification est suivie d’une visite d’habilitation sur le verger qui est assurée par l’organisme de contrôle externe Qualisud.

En résumé :
1)- je prends contact avec le SION
2)- je m’identifie auprès du SION en tant qu’opérateur
3)- j’identifie mon verger

L'AOP : Une certification
Vign_11_et_12_sept_017b

Produire en AOP c'est s'engager à respecter un cahier des charges garantissant la mise en place de modalités de gestion des oliveraies et de transformation des produits permettant d'obtenir un produit de qualité, typique du terroir de l’appellation.

Pour garantir aux consommateurs l'authenticité et la qualité attendue chaque personne choisissant de produire en AOP s'engage dans le même temps à répondre aux obligations de contrôle permettant d'être habilité en AOP.

Il existe deux types de contrôle ; le contrôle interne réalisé par le SION et le contrôle externe réalisé par l'organisme certificateur Qualisud. Les contrôles sont soit documentaires, soit visuels. Ce sont les plans de contrôle qui définissent les modalités des contrôles.

Le contrôle « produit » pour assurer la typicité et la qualité organoleptique :

Qualisud organise régulièrement des dégustations d’évaluation de l’acceptabilité du produit dans l’espace sensoriel de son appellation. Il prélève chez l’opérateur metteur en marché des échantillons de lots représentatifs.

Les lots sont dégustés par le jury agréé par l’INAO, de façon anonyme. Le jury est composé de producteurs, d'utilisateurs du produit et de porteur de mémoire tous spécifiquement et régulièrement formés à la dégustation. L’avis de la commission de dégustation est donné à la majorité. Le lot est « conforme » ou « non conforme ». Un procès verbal de la séance est établi.

La « non-conformité » du lot est transmise à l’opérateur directement par Qualisud.

L'AOP, un outil au service des producteurs et de la filière oléicole locale
Vign_avril_2010_007b

Quels avantages pour l’oléiculteur ?

• Faire valoir la mention AOP sur les étiquettes des produits, utiliser l’image des appellations AOP huile et olive de  Nice pour améliorer la valorisation de ses produits.

• Permet de participer aux animations du syndicat et aux actions de promotion et de mise en valeur des  produits

• Permet de participer à des actions de formation proposées par le syndicat : formation à la dégustation, informations sur l’étiquetage…

• Permet de participer à un collectif et d’échanger avec des producteurs de son territoire

- Permet de profiter d'action de mutualisation, d'achat en commun, de mise en place d'outils de communication, etc.

Choisir de produire en AOP c'est aussi choisir de contribuer à la mise en place d'une démarche collective de valorisation des produits et du territoire de l'appellation.

Les déclarations

Chaque opérateur s’engage à transmettre à l’ODG les documents déclaratifs que celui-ci lui demande de remplir.

Plusieurs documents sont adressés aux opérateurs au cours de l’année, il permettre de garantir la traçabilité des produits.

Déclaration de récolte : elle est annuelle et à remplir au plus tard le 31  mai.

Déclaration de fabrication : elle est annuelle et à remplir au plus tard le 31  mai.

Déclaration de stocks : elle est annuelle et à remplir au plus tard le 31 octobre.

Déclaration de revendication : il s'agit d'une déclaration qui permet de revendiquer un lot en AOP. A chaque mise en marché (revendication), il faut remplir cette déclaration et l'envoyer à l'organisme de contrôle externe, Qualisud. C'est cette déclaration qui déclenche le contrôle produit. Conformément à la réglementation toute mise en marché doit être précédée d'une analyse  de l'indice d'acidité (en AOP<1%) et de péroxyde ( en AOP <16 meq/kg huile). Ces analyses sont réalisées dans un laboratoire spécialisé.

Le SION aide les opérateurs à remplir ces documents.

Les Formulaires de déclaration
Les redevances

Le coût des AOP

Les cotisations de l’adhérent
Le Syndicat Interprofessionnel de l'Olive de Nice est reconnu par l'INAO (Institut National de l'Origine et de la Qualité) comme Organisme de Défense et de Gestion. À ce titre, il est habilité à gérer l'appellation en matière de cahier des charges, de suivi économique, de communication et à effectuer le contrôle interne du Plan de contrôle notamment en ce qui concerne les déclarations.

Pour fonctionner et mener à bien ses actions, il obtient ses ressources d'une contribution des producteurs basée sur les quantités de produits destinés à l'Appellation.

Chaque opérateur est adhérent à la structure et s'acquitte d'une cotisation qui est fixée et votée chaque année par l'Assemblée Générale.

MONTANT DES COTISATIONS SION :
Pour la campagne 2015/2016, la cotisation d’adhésion est pour les producteurs d'olives de :
10 € par hectare (minimum de perception de 10 €)
Et de 50 € pour les transformateurs (mouliniers, conserveurs)
Pour les oléiculteurs et transformateurs qui revendiquent l'AOP, la cotisation sur les produits est de :
0,16 € par kg d'huile d'olive revendiquée
0,17 € par kg d'olives de confiserie et de pâte d'olive revendiquées (avec un minimum de perception de 75 €)

COUT DU CONTROLE EXTERNE facturé par Qualisud :
Il s'agit du coût du contrôle externe qui est assuré par Qualisud.
8 € H.T. par hectare (minimum de perception de 10 € H.T.)
0,12 € H.T.par kg d'huile d'olive revendiquée (minimum de perception de 50 € H.T. comprenant une analyse obligatoire à 30€H.T.)
0,04 € H.T.par kg d'olives de confiserie revendiquées (avec un minimum de perception de 10 € H.T.)

COTISATIONS REVERSEES A L’INAO :
Cette cotisation est basée sur les quantités revendiquées, elle est appelée par le SION et reversée à l’INAO.
Droit au profit de l’INAO, suite à l'évolution des taux, 0,960 €/100kg huile (pour 2015/16)
Droit au profit de l’INAO,
suite à l'évolution des taux, 0,480 €/100kg d’olives (pour 2015/16)

 
Vign_20110124-lessatini_008
© 2010
Créer un site avec WebSelf